Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Europe’ Category

Morgane et Marie-Gabrielle  effectuent leur Service Volontaire à l’Alliance Française de Varna, en Bulgarie … Retour sur  leur expérience Erasmus+.

Pourquoi avez-vous voulu effectuer un Service Volontaire Européen, et  que faites-vous  dans ce cadre ?

Marie-Gabrielle (M-G) : Moi c’est Marie-Gabrielle, bientôt 26 ans, en Bulgarie depuis novembre 2016, suite à un Service Civique en France. Je suis arrivée ici d’abord dans le cadre d’un stage de trois mois, suivi d’un SVE de 10 mois au sein de la même structure, l’Alliance Française de Varna, j’y travaille en binôme avec Morgane.

Notre rôle y est de soutenir le travail de l’équipe déjà en place en aidant à la préparation des évènements culturels de l’Alliance et aux diverses tâches administratives liées au fonctionnement de l’association.

Les tâches qui me sont plus spécifiquement attribuées sont davantage orientées vers tout ce qui touche à la promotion de la langue française à proprement parler (la présentation de l’offre de cours, la préparation des sessions d’examens de français, l’organisation et le tri de la bibliothèque …)

2017-SVE-Varna-1

En train de nous occuper du petit jardin aménagé devant l’Alliance Française

Si je suis venue ici, c’est tout d’abord car je voulais une expérience de travail longue durée à l’étranger, et bien qu’en tant que volontaire européenne je n’ai pas un statut de salarié au sein de l’Alliance, le volume horaire auquel Morgane et moi sommes soumises – de 10h à 18h dans un bureau en open-space – sont plus proche de ce qu’on pourrait appeler un « travail standard» que d’un simple volontariat.

Morgane : Je m’appelle Morgane, j’ai 29 ans. Je viens de Lille. J’ai fait des études de photographie, d’histoire de l’art, d’archéologie et de gestion de collections dans les musées. Je suis partie en SVE car j’étais au chômage et j’avais envie d’une nouvelle expérience à l’étranger.

Je suis volontaire à l’Alliance Française de Varna, en Bulgarie. En plus de ma participation aux activités quotidiennes déjà évoquées par Marie-Gabrielle, je m’occupe essentiellement de la communication visuelle et écrite (flyer, affiches, écriture de textes en français), des publications sur Facebook et des photographies.

2017-SVE-Varna-3Nous vivons chacune en colocation avec d’autres volontaires d’autres pays, il y a d’ailleurs beaucoup de volontaires en SVE à Varna. Cela permet de rencontrer du monde et de partager nos expériences.

Nous avons des cours de bulgare, pour moins se sentir perdu dans la vie de tous les jours. L’alphabet cyrillique n’est pas la chose la plus facile à appréhender au premier abord.

Qu’avez-vous appris durant votre SVE ?

M-G : Sur le plan personnel, que si l’on veut profiter de ce genre d’expérience, il faut être conscient qu’il va falloir faire preuve de beaucoup d’adaptabilité. Ici les choses changent assez vite, les magasins et restaurants ouvrent et ferment en  l’espace de quelques mois, les gens arrivent repartent en permanence, en l’espace d’une année j’ai vécu avec 5 colocataires différents… Il est parfois difficile de gérer ce changement constant, le sentiment que rien n’est jamais stable et toujours temporaire est parfois difficile à gérer.

Sur le plan professionnel, s’intégrer dans un environnement travail ou l’équipe est

2017-SVE-Varna-5

Présentation par M-G la ville de Varna a une troupe de scouts français effectuant leur camp d’été en Bulgarie

composée pour moitié de bulgares et moitié de français est une expérience formatrice, faite de hauts et de bas. En terme de compétences à proprement parler, j’ai pu travailler sur ma manière de m’exprimer à l’oral devant un public, du fait des diverses présentations (devant des touristes, des classes de lycée…) que nous avons eu à effectuer. J’ai tendance à parler très vite, ça a donc été pour moi un réel exercice d’apprendre à ralentir et à poser ma voix.

Morgane : Sur le plan personnel, j’ai découvert un pays qui m’était inconnu et une nouvelle culture à l’autre bout de l’Europe. J’ai fait de nombreuses rencontres intéressantes et des amitiés que j’espère garder.

Sur le plan professionnel, j’ai découvert un nouvel environnement de travail. Nous n’avons pas les mêmes manières de faire en Bulgarie qu’en France. J’ai aussi pu voir de l’intérieur le fonctionnement d’une Alliance Française et d’un Institut Français.

Une anecdote à nous raconter ?

M-G : Varna est une ville balnéaire, située sur la côte de la mer noire, il y a donc aux alentours de nombreuses plages dont on peut profiter quand celles du centre-ville deviennent trop bondées.

Cet été j’étais donc sur l’une de ces plages, manque de chance ce jour-là la météo était à la pluie, et l’endroit s’est rapidement trouvé déserté.

J’étais donc complètement seule, dans ce décor grandiose (la mer à perte de vue, bordée de falaises rocheuses enveloppées d’une fine brume), quand je remarque au loin, marchant lentement au bord de la mer un homme, complètement nu, à l’exception de ses baskets, transportant sur son dos ce qui semblait être une large porte en bois. Arrivé à mon niveau, il l’a déposée sur le sable, est rentré dans l’eau quelques minutes puis a repris sa porte et son chemin comme si de rien n’était. Ce genre de situation, j’ai le sentiment qu’il n’y a bien qu’en Bulgarie que ça peut arriver…

 

Morgane : Emmanuel Macron était en visite de travail à Varna à la fin du mois d’août. Sa femme et lui avaient des programmes différents, quasi aucune chance de croiser le président se promenant dans les rues de la ville. En revanche en me promenant dans le jardin maritime je suis tombée sur les voitures du protocole et j’ai donc croisé Brigitte Macron dans l’un des restaurants du bord de mer.

2017-SVE-Varna-4

Durant la réception donnée à l’occasion du 14 juillet à l’Académie Vanale de Varna

Ton SVE en 3 mots :

M-G : Français, rencontres et siréné (fromage typiquement bulgare, comparable à la feta, qu’on trouve ici dans tous les plats ou presque)

Morgane : Découvertes culturelles, voyage et plages 😉

Un message pour les jeunes et les structures…

M-G : Pour les jeunes qui envisagent le SVE, je dirais que peu importe la destination et le projet choisi, il faut s’attendre à tout, le pire, le meilleur ou le banal.

Chaque SVE  se révèle une expérience au final assez personnelle et au sein d’une même association ou d’un même projet, deux volontaires pourront avoir un vécu totalement différent de leur expérience.

Et aussi, j’avais lu avant mon départ que l’on conseillait de choisir le projet plutôt que la destination : je ne suis pas du même avis.

En effet, s’il se trouve qu’arrivé une fois sur place que votre projet est complètement bancal/ différent de ce que vous vous étiez représenté (et les déconvenues sont fréquentes), vous serez au moins dans un environnement qui correspond à vos attentes. Sans se focaliser sur un pays en particulier, postuler pour un projet (même formidable) dans un village au fin fond de l’Europe de l’Est si on a la campagne en horreur ne me parait pas être une bonne idée si l’on veut mettre toutes les chances de son côté pour réussir son SVE.

Quant aux structures d’accueil de volontaires, je ne les connais pas toutes, mais de ma propre expérience et de celles d’autres volontaires ici en Bulgarie, on a parfois l’impression que certaines s’engagent à recevoir des volontaires sans vraiment se rendre compte de ce que cela implique (gérer l’arrivée de plusieurs étrangers à des moments différents, faciliter leur adaptation, répondre ensuite à leur demande de manière suivie). Je conseillerais donc à certaines de ne pas considérer le SVE comme un simple moyen de recevoir des fonds européens et de la main d’œuvre gratuite.

2017-SVE-Varna-2

Soirée karaoké organisée par l’Alliance Française  en l’honneur du mois de la Francophonie

Morgane : Pour les potentiels SVE : Le SVE est une belle opportunité pour sortir de sa zone de confort, de découvrir un pays et sa culture de façon plus approfondie qu’en tant que touriste.

Cela permet de découvrir une nouvelle façon de travailler et d’acquérir de nouvelles compétences. Et même d’apprendre un nouvel alphabet 😉

Pour les structures : Ne pas oublier que nous sommes des volontaires et pas des salariés. Que l’on vient d’un autre pays et qu’il nous faut un temps d’adaptation car le choc culturel peut être plus ou moins fort selon les personnes. Un peu de compassion et de compréhension des deux côtés.

 

Publicités

Read Full Post »

europeLa commission européenne vient d’accorder la subvention pour un  nouvel accueil de jeunes en Service Volontaire Européen (SVE), à partir d’octobre prochain.

Durant 11 mois, les MPT – Centre Social d’Arcis sur Aube, Bar sur Aube, Brienne le Château et Vendeuvre sur Barse ainsi que la FDMJC de l’Aube accueilleront Zaineb Saada (Tunisie), Irène Montoli (Italie), Maria Garcia Gonzalez et Clivia Jimenez Almenar. Une allemande rejoindra le groupe.

La Fédération Régionale des MJC Champagne Ardenne accueillera quant à elle,  avec 2 associations du réseau 3 autres jeunes sur la même période.

Une nouvelle aventure qui risque ne pas manquer de piquant au niveau culturel…. à suivre !!….

Rappelons que ce projet est soutenu par la Commission Européenne mais également par la Région Grand Est, qui nous soutient depuis 2012 sur cette action.

Read Full Post »

Bonjour à tous et à toutes,

C’est la FÊTE INTERCULTURELLE à la Maison pour Tous de Vendeuvre sur Barse ! Un programme pour petits et grands: gastronomie, jeux, danses folklorique espagnoles, théâtre, tombola … sans oublier le château gonflable et bien d’autres animations à découvrir en famille ou entre amis. Alors réservez votre dimanche 9 juillet.

Ce sera aussi l’occasion pour les jeunes en service volontaire européen qui terminent leur volontariat de présenter leur projet collectif.

2017- fete-intclt-vendeuvre

 

Read Full Post »

Le réseau accueille des jeunes européens en Service Volontaire Européen, mais, la FDMJC, en sa qualité d’organisation d’envoi, reçoit un certain nombre de jeunes dans l’année afin de leur expliquer le dispositif.

PhotoDepuis début février, Marie-Gabrielle Toulemonde, originaire de Troyes, est partie à Varna, en Bulgarie, afin d’effectuer son SVE. Après un dossier refusé par l’agence pour un départ en octobre 2016, Marie-Gabrielle s’est vu proposer un stage de 3 mois au sein de cette organisation, temps permettant de redéposer le dossier nécessaire à l’accueil en SVE. Elle effectuera son volontariat jusqu’en décembre 2017.

La même organisation recherchait un deuxième volontaire français. Morgane, originaire de Lille avait postulé mais n’avait pas d’organisation d’envoi. Elle s’est donc rapprochée de la FDMJC et partira dans les jours prochains jours en Bulgarie.

D’autre part, Eloanne, d’Essoyes, attend une réponse courant mars, pour un SVE en Autriche.

Marie-Gabrielle et Morgane rédigeront un article sur leur SVE que nous ne manquerons pas de vous faire partager.

Ce programme est soutenu par l’agence Erasmus+ Jeunesse & Sport ainsi que par la Région Grand Est.

Read Full Post »

Une nouvelle saison débute et avec elle, l’arrivée des 5 nouveaux jeunes en service volontaire européen dans le réseau.

Ils sont arrivés début octobre pour une période de 11 mois et ont eu un premier mois déjà bien chargé : Connaissance des associations et de leur environnement, Exposition « Non à la Haine », Formation radio, Formation « Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale », séminaire à l’arrivée, etc….

2016-sveAinsi, Signe DAHL (Norvège) est accueillie à la MPTCS de Bar sur Aube, Hannah BAUER (Allemagne) à la MPT CS de Brienne le Château, Ekaterina SEREDNIAKOVA (Russie) à la MPT CS de Vendeuvre sur Barse, Karapet GRIGORYAN (Arménie) à la MPT CS d’Arcis sur Aube et Mari VALLIK (Estonie) à la FDMJC.

Mari a déjà effectué deux articles sur le blog dédié au service volontaire européen, que vous pouvez consulter ICI

Read Full Post »

2016-SVE-collectifprojectfinal1

Read Full Post »

PhotoSandra effectue son Service Volontaire Européen à St. André, á la Fédération Départementale des M.J.C et M.P.T de l’Aube.

Son domaine de prédilection est la photographie et actuellement elle fait des photos pour « Carrément ADOS ».

Son projet personnel :

« Je voudrais faire – pour mon projet personnel – une exposition de photographies pour montrer la vie et les gens dans les MJC du réseau. Dans ce projet, je veux faire un reportage de différents évènements comme la « Ronde de Feux » ou les « Eurythmies » et d´autres. Ce serait bien si je pouvais venir à votre organisation d´ici au mois juin.

Pourquoi je veux le faire? J´ai fait des études de photographie et je veux en faire mon métier. Je serais heureuse si je pouvais venir à votre organisation.

Je peux me déplacer sur les structures »

Si votre association est intéressée par cette initiative, vous pouvez  contacter Sandra à l´adresse suivante : sve-fdmjcaube@orange.fr ou par téléphone à la FDMJC : 03 25 82 18 98

Read Full Post »

Older Posts »